PlayStation

Published on November 18th, 2010 | by Micka

6

Le tournoi Assassin’s Creed League organisé par Ubisoft

Tout avait si bien commencé… Dans un cadre agréable, à l’Espace Pierre Premier à Paris, je fus convié à participer à un tournoi organisé par Ubisoft : l’Assassin’s Creed League ! La raison était évident, il s’agissait de célébrer dignement la sortie prochaine d’Assassin’s Creed Brotherhood.

Nous fumes bien accueillis, comme vous pouvez le voir sur ces quelques photos. Parmi les gentils organisateurs, vêtus de blouses de technicien d’Abstergo et de costumess de page de la renaissance italienne, nous avons pu profiter du buffet. Ce faisant, les règles du tournoi nous ont été exposé : des équipes de deux et deux manches se déroulant avec 3 équipes en lice. On nous présenta aussi les lots qu’il allait être possible de remporter : badges, mugs, figurines, statuettes et pulls. Tout s’annonçait bien… Très bien même…

Malheureusement pour mon gentil binôme, Chris (www.gamerslife.fr et www.jeuxmoinchers.com), il avait un ennemi tapi dans l’ombre, paré de sa plus belle cape de traitrise. Il ignorait encore totalement son existence… Cet ennemi allait lui barrer la route vers un quelconque espoir de podium ou l’infinie joie de remporter un magnifique dessous de verre… Cet ennemi, c’était… MOI !

Nous avons donc entamé notre première partie, où nous affrontions déjà une équipe solide avec le binôme Joker/Damonx. Mon coéquipier sans sortait plutôt bien en tuant à tour de bras nos ennemis… Ce qui n’était pas du tout mon cas : après la première manche, j’avais quand même réussi, par on ne sait trop quel miracle, à rapporter quelques points à notre équipe (tout ça sans tuer un seul adversaire). Mais lors de la seconde manche, mon potentiel de nuisance se révéla enfin au grand jour ! Incapable de tuer qui que ce soit, j’errais comme une âme en peine, me faisant trucider à peu près toutes les 15 secondes grâce à une furtivité plus que relative. Mais au final, j’ai tué enfin mon premier adversaire ! Bon, il faut juste avouer que pour cela il a fallut beaucoup ruser : après avoir repérer la proie de mon binôme, je me suis jeter malencontreusement sur lui, essayant de l’embrocher et brisant du même coup son assaut, le temps qu’il prit à me repousser me permit de placer une estocade fatale à notre ennemi commun. L’affront était lavé, j’avais désormais un kill à mon actif ! À l’issue de ce round de 2 manches, nous fumes injustement malheureusement évidemment éliminés…

Inconsolable, nous partions vers le bar, mais on nous rappela pour participer à un tournoi parallèle rassemblant les perdants. Le deuxième round commença… À la poursuite d’hypothétiques ennemis que je n’arrivais même pas à déceler, je me faisais assassiner joyeusement sans rien comprendre à ce qui se passait. N’ayant toujours abattu aucune proie, j’entrevis une occasion de briller : observant le Chris sur le point de se faire attaquer lâchement dans le dos alors qu’il était pacifiquement perché sur une échoppe, je décidais d’intervenir. N’écoutant que mon courage ma maladresse, je me jetais entre mon coéquipier et son assaillant recevant le coup qui lui aurait été fatal… Mais dans sa surprise, ébahi par un tel exploit une telle bêtise, celui-ci resta prostré et se fit assassiné dans la foulée. C’est comme ça que notre deuxième prestation s’acheva.

Tous nos espoirs de remporter la magnifique statuette de chez Attakus s’envolaient… Nos rêves les plus fous furent piétinés par mon inutilité flagrante… La seule conclusion à en tirer : c’est qu’il ne faut plus que je joue au multijoueur d’Assassin’s Creed Brotherhood avec un allié. C’est bête, parce qu’au final, le défi de créer un multijoueur intéressant pour un jeu comme celui-ci était certes délicat, mais le contrat est admirablement rempli. Tant mieux pour ceux qui y joueront… Et tant pis pour ceux qui auront le malheur d’être dans mon équipe.

Tags: , , ,


About the Author

Author

Lazy blogger but crazy about cinema, art, food, anime, video games, gadgets and high-tech. Working in e-Commerce, living in Hong Kong



Back to Top ↑