Anomaly : Warzone Earth

Published on May 18th, 2012 | by Kalophtalmos

0

Le test de Anomaly : Warzone Earth

Nous sommes en 2018. Des astéroïdes se sont abattus sur Bagdad et Tokyo. Cependant, au lieu de laisser derrière eux des cratères béants, d’énormes sphères d’énergie noire se forment. À vous et votre escadrille d’y pénétrer et de tenter de les faire disparaitre.

A première vue, on pourrait croire que ce jeu est un RTS, un Starcraft-like, alors que non, c’est une variante d’un genre décliné à l’infini: le Tower Defense. Petite coquetterie qui n’est pas déplaisante, vous ne contrôlez pas les tours, mais les assaillants. A vous donc de définir quelle sera la meilleure troupe pour passer les défenses ennemies en fonction d’un “rail” définissant son déplacement. Cette route pourra d’ailleurs être redéfinie dans le temps en fonction des différents éléments qui viendront la bloquer. Elle peut évoluer par l’achat de nouvelles unités ou leur évolution, en fonction des points accumulés précédemment. Vous devrez aussi, en tant que chef d’équipe, vous assurer de la bonne santé de vos éléments. Pour cela, vous pourrez les soigner avec des bonus que des unités aériennes viendront déposer ça et là sur le terrain.

Graphiquement, la vue de dessus est classique et ne révolutionne rien tout en restant acceptable.

Le test de Anomaly : Warzone Earth Kalophtalmos

Anomaly: Warzone Earth

Summary: Niveau intérêt, ce jeu aurait un bien meilleur impact sur une tablette. Il reste cependant parfait pour tuer l'ennui le temps d'une mission.

2



About the Author

Author

Electronic music, geek, cinema, the Illuminati. Proud member of Geek Asia, Ex be.radio. The recipe: sampler, pen and mint tea.



Back to Top ↑